Sweet Home 3D at school

 In this article, we interviewed the Inspector working on Technology teaching at the French National Education Department and his collegues to know why and how Sweet Home 3D is used at school and we list some interesting practices for education use.

 

Vous gardez un souvenir ému de vos cours de techno (comme sans doute pas mal d’entre nous sur ce site) ? Vous avez des enfants au collège ? Vous êtes enseignant ? Vous êtes un élève déjà passionné par Sweet Home 3D ? Cet article va vous intéresser !

Sweet Home 3D est très largement utilisé dans les écoles françaises (et ailleurs). Nous avons interviewé l’Inspecteur Général du groupe Sciences et techniques industrielles et ses collègues professeurs pour savoir pourquoi et comment Sweet Home 3D y est utilisé et avons listé quelques pratiques intéressantes.
Les élèves utilisent Sweet Home 3D particulièrement en cours de technologie dans les classes de cinquième (1,5 heure/semaine).
Pour introduire le sujet, il nous a paru pertinent de reproduire ci-dessous un extrait du programme officiel de technologie du cycle 4 (cinquième, quatrième, troisième), programme que l’on trouve sur le site de ressources Eduscol du Ministère de l’Education nationale et de la jeunesse :

La technologie permet aux êtres humains de créer des objets pour répondre à leurs besoins. L’enseignement de la technologie au cours de la scolarité obligatoire a pour finalité de donner à tous les élèves des clés pour comprendre l’environnement technique contemporain et des compétences pour agir. La technologie se nourrit des relations complexes entre les résultats scientifiques, les contraintes environnementales, sociales, économiques et l’organisation des techniques.

Discipline d’enseignement général, la technologie participe à la réussite personnelle de tous les élèves grâce aux activités d’investigation, de conception, de modélisation, de réalisation et aux démarches favorisant leur implication dans des projets individuels, collectifs et collaboratifs. Par ses analyses distanciées et critiques, visant à saisir l’alliance entre technologie, science et société, elle participe à la formation du citoyen.
Au cycle 4, l’enseignement de technologie privilégie l’étude des objets techniques ancrés dans leur réalité sociale et se développe selon trois dimensions :

une dimension d’ingénierie – design pour comprendre, imaginer et réaliser de façon collaborative des objets. La démarche de projet permet la création d’objets à partir d’enjeux, de besoins et problèmes identifiés, de cahiers des charges exprimés, de conditions et contraintes connues. une dimension socio-culturelle qui permet de discuter les besoins, les conditions et les implications de la transformation du milieu par les objets et systèmes techniques. Les activités sont centrées sur l’étude de l’évolution des objets et systèmes et de leurs conditions d’existence dans des contextes divers (culturels, juridiques, sociétaux notamment). une dimension scientifique, qui fait appel aux lois de la physique-chimie et aux outils mathématiques pour résoudre des problèmes techniques, analyser et investiguer des solutions techniques, modéliser et simuler le fonctionnement et le comportement des objets et systèmes techniques.

Ces trois dimensions se traduisent par des modalités d’apprentissage convergentes visant à faire découvrir aux élèves les principales notions d’ingénierie des systèmes. Les objets et services étudiés sont issus de domaines variés, tels que « moyens de transport », « habitat et ouvrages », « confort et domotique », « sports et loisirs », etc.

Pour en savoir plus, nous avons interrogé Monsieur Norbert Perrot, Inspecteur Général de l’Éducation nationale et de la jeunesse en charge du

Continue reading

This post was originally published on this site